série « Trophées »

série « Trophées » – 2006/2014 – photographies couleur

Au commencement de cette série est une quête, une collecte de cartes postales ; sans savoir ce que j’en ferai par la suite…. La sélection se faisait sur l’attrait photographique de l’objet « carte-postale » … parfois sur son esthétique désuète, son incongruité, son décalage esthétique par rapport à ce que l’on pouvait attendre de ce type d’objet-image . L’idée de photographie vernaculaire ou de ready-made n’étant pas très loin…
Puis en les observant, en les scrutant, j’y ai découvert des corps en activité. Ces apparitions étaient bel et bien là devant mes yeux, telles des fantômes. A l’arrière-plan : Scènes du quotidien, de familles, scènes de rue, déplacement, postures, mouvements…
J’ai tout de suite eu envie d’exhumer ces postures, ces attitudes fortuites et incontrôlées.
Ni le « modèle » , ni le photographe de la carte postale ne sont à l’origine de ces tableaux…
Il s’agit bien d’une réinterprétation, en dehors de l’intention photographique première .  Les « mises en scène »  questionnent ici plus qu’elles ne racontent…
Cette série est également un prétexte à explorer l’évolution esthétique de la carte-postale et par extension de l’image imprimée… Sont ainsi révélées des trames, des teintes, des codes, des esthétiques différentes au fil des époques.  Si « stratégie de brouillage » il y a, elle existe par la manière selon laquelle la trame déconstruit et reconstruit les corps.